La pluie, l'ennui ?

Publié le par Jeanne Ulet

Nous sommes le 15 février, il est environ 16h30, et le calame s'ennuie. Oh, il ne manque pas de travail, croyez-moi. Mais il s'ennuie. Il a déjà publié la To Read List de Facebook (en retard), il a twitté, et il continue à s'ennuyer.

Ne vous méprenez pas, j'aime bien l'hiver, j'aime bien toutes les saisons, et je ne suis d'habitude pas adepte de la procrastination. Seulement aujourd'hui je m'ennuie, et il pleut. Parce qu'il va bientôt falloir que je me replonge dans ce fastidieux travail qui est le mien, je viens ici prendre une gorgée de courage en faisant une petite pause.

Pour approfondir le sujet (technique employée par n'importe quel auteur qui se respecte), je me suis demandée comment apaiser les rigoureux dimanches hivernaux et pluvieux que n'importe qui a pu connaître. Alors j'y consacre un billet.

Je ne mets pas ces idées en pratique par manque de temps, j'ai beaucoup (énormément) de boulot et ne tiens pas à trop culpabiliser. Mais je vous adore alors je suis ici. Vous feriez quoi vous ? Si vous êtes indécis, j'ai dix idées pour vous occuper :

1) Lire

La pluie, l'ennui ?

Surprenant de ma part n'est-ce pas ? L'ennui est l'occasion rêvée de reprendre votre ouvrage préféré, commencer (et finir) le roman que vous avez acheté il y a des mois pour "quand vous aurez le temps" ou simplement faire un quizz de magazine. Il faut également noter que le papier n'est pas la seule solution, puisqu'internet regorge de romans/fictions/articles parfois vraiment bien faits. Je tâcherai de vous faire un billet sur comment se repérer dans la masse.

2) Ranger/faire le ménage

La pluie, l'ennui ?

Je sais, c'est quand on n'a pas le temps qu'on veut ranger, et lorsqu'on le peut qu'on ne le veut pas. C'est normal. Cela dit, il faut admettre que c'est quand même préférable de passer le balai et remettre ses affaires en place autrement que les jours où belle-maman va passer. Des invités risquent toujours de passer à l'improviste, et là, patatra ! Pour peu que vous connaissiez un maniaque de l'hygiène, vous risquez de perdre un ami parce qu'un mouton de poussière a décidé de venir faire coucou. Avouez que ce serait dommage.

3) Faire un puzzle

La pluie, l'ennui ?

J'avoue, j'adore ça. J'ai commencé il y a quelques années et c'est devenu viral. Il faut que vous prévoyez beaucoup de temps par contre, parce que je ne parle pas ici des petits puzzles de cent pièces (très bien pour les enfants, mais nous sommes tous adultes). Non, pour moi un vrai fait au moins 500 pièces. En ce moment je planche sur 2 000 pièces. C'est dur, surtout que maintenant j'en suis au ciel. Si comme moi vous n'avez le temps que tous les six mois, songez au tapis à puzzle. Votre œuvre est roulée et très peu endommagée par son stockage forcé. L'avantage des nombreuses pièces c'est que c'est plutôt souple. Et pour les aventureux, Ravensburger fait des puzzles en 3D (peut-être d'autres marques aussi, mais je ne connais que celle-là). J'ai testé, c'est un peu dur mais assez amusant. Beaucoup sont en forme de monuments du monde, voire lumineux (comme celui de l'image). C'est marrant mais il faut être patient.

4) Faire la cuisine

La pluie, l'ennui ?

Dans deux jours, c'est mardi gras ! Crêpes, beignets, gaufres, faites-vous plaisir (le web regorge de blogs culinaires qui vous mettrons l'eau à la bouche). Si vous êtes croyants, le Carême commence mercredi alors profitez-en ! Pour ma part, on m'a offert une encyclopédie du chocolat (en pdf ici) que j'adore utiliser. Je rate mes productions une fois sur deux mais ça reste bon. C'est autre chose qu'un gâteau au yaourt quand même (sans offense pour ledit).

5) Si vous avez des enfants

La pluie, l'ennui ?

Songez à une activité manuelle ! La pâte à sel par exemple. Un verre de sel fin, deux verres de farine, un verre d'eau tiède, séchage, cuisson. Parfois avec du colorant. On peut faire de jolies formes, des petits objets comme les bougeoirs, des décorations de sapins, etc. C'est une bonne activité qui fait travailler la dextérité, et votre enfant sera très fier d'avoir une œuvre qu'il a faite lui-même. Un prochain Rodin ?

6) Regarder un film

La pluie, l'ennui ?

J'aurais même pu le mettre en haut de la liste. C'est bien, c'est simple, c'est l'occasion de se rouler en boule sur le canapé avec son chéri et/ou ses enfants. Veillez bien à choisir quelque chose qui plaise à tout le monde. Si Monsieur refuse de regarder Coup de Foudre à Bollywood, ne le mettez pas. Pas la peine non plus de chercher Massacre à la tronçonneuse si un des participants à la séance refuse ce type de cinéma... Dans ces situations, les Disney peuvent être une valeur sûre (j'ai dit peuvent).

7) Si vous avez un jardin

La pluie, l'ennui ?

Aller aux escargots. Yep. Les escargots. Il faut que vous en trouviez dans votre région évidemment, mais ce ne sont pas vraiment des animaux rares. Si vous n'en mangez pas ou que l'idée de les tuer vous dégoûte (ce que je peux parfaitement comprendre), vous pouvez les relâcher ensuite. C'est juste rigolo à faire pour peu qu'on ait un K-way et des chaussures adaptées. En plus ça occupe, et le but de cet article reste de vous armer contre l'ennui. Rien ne vous empêche non plus de réparer la toiture, mais je ne suis pas sûre que la pluie vous facilite la tâche.

8) Téléphoner

La pluie, l'ennui ?

A son/sa meilleur(e) ami(e), à la grand-mère, aux parrain/marraine, bref à tous ceux à qui on n'a pas trop le temps de parler d'habitude. Si vous êtes bavard(e), croyez-moi ça occupera tout votre après-midi. Voire votre soirée. Je sais de quoi je parle (mais je ne suis pas bavarde). Cela dit, essayez tout de même de raccrocher avant trois heures du matin. Enfin, c'est vous qui voyez, je ne juge pas.

9) Faire une sieste

La pluie, l'ennui ?

On n'en parle pas assez, sûrement un reste du traumatisme de l'enfance "je-ne-veux-pas-faire-de-sieste". Pourtant, c'est lorsqu'on est privé de quelque chose qu'on s'aperçoit combien il était utile. Durant mes études, les possibilités étaient tellement rares que je les bénissais (surtout que j'ai la fâcheuse habitude de sauter sur les réductions de la SNCF, qui me font souvent partir très tôt). Et puis toute la semaine on court, on stresse, on n'a pas le temps de faire quoi que ce soit et les nuits sont souvent trop courtes. Alors dormez ;) Et si vous avez encore besoin de convictions demandez à Gaston Lagaffe, il a de l'expérience !

10) Faire un travail manuel

La pluie, l'ennui ?

Surtout si vous travaillez toute la semaine dans un bureau. Je sais, ça se rapproche un petit peu de ce que je disais plus tôt avec la pâte à sel ou les puzzles. Là cependant, je vous parle de couture, tricot, broderie, etc. Tout ce qui vous plaira. Je viens de citer des travaux d'aiguilles mais ça peut également être du dessin ou du bricolage, l'important c'est que ça vous plaise. Certaines peuvent même être faites avec des enfants, donc si vous avez une progéniture, n'hésitez pas. Mieux, jouez avec eux. C'est peut-être bête à dire, mais dans la semaine on n'a pas souvent le temps, et les enfants ont besoin que Papa ou Maman jouent aussi. De préférence sans télé-nounou.

Voilà ce que je peux vous conseiller, si comme moi, vous vous ennuyez ou ne trouvez pas l'inspiration pour travailler... J'ai un mode de vie qui me le permet évidemment, mais je pense que cette liste peut s'adapter facilement en fonction des goûts de chacun. Je n'entends, après tout, que vous donner quelques idées.

C'est tout pour aujourd'hui, à bientôt !

Jeanne Ulet

Publié dans Coups de coeur

Commenter cet article