Who am I ?

Publié par Jeanne Ulet

Qui suis-je ?

Je me présente. Jeanne Ulet, j’ai soixante-quatre ans et je vis dans une ancienne forteresse cathare. Tous les matins, je vais me laver à la rivière et je chasse pour assurer ma subsistance. Le soir, je danse la gigue au clair de Lune.

...pardon pour mon humour douteux.

Plus sérieusement, je m’appelle bien Jeanne Ulet. C’est un nom de plume. Ce n'est pas par honte de ce que je fais. J'écris depuis plusieurs années, mes amis sont au courant. Nous sommes seulement dans le vaste monde d'internet, et je sais que beaucoup de blogueuses (car oui, nous sommes majoritairement des filles) se cachent derrière un pseudo.

Je suis MEGA timide. Dans la vraie vie (IRL pour les intimes) je suis la fille bizarre qui bouquine et n'adresse la parole qu'aux gens qu'elle connaît bien. Autant vous dire que je suis à des années lumières d'être soupçonnée de tenir un blog. D'autant que l’informatique et moi faisons deux… White Bird, avec qui je partage la page FB, m’aide heureusement un peu.

J'aime écrire. Pour être exacte, ça fait un peu plus de dix ans. J’ai commencé à publier des fanfictions quelques années plus tard, avant de commencer quelques textes d’auteurs sur un autre site. Ce fut un échec, mais cette fois-ci c’est la bonne ! Bébé Calamus est né l'année dernière. Il a été très malade pendant un moment, mais il va mieux maintenant!!

Où vais-je ?

Calamus est un blog d’écriture et de critiques. En théorie. Au départ, je voulais ne critiquer que les livres, mais vous avez dû voir que je n’ai pas fait long feu dans cette résolution. La catégorie « La Bobine » va recenser quelques critiques de films, peut-être de séries également. Je vais faire de mon mieux pour la remplir, mais je ne peux pas promettre que je serai très constante.

Au fond, je ne sais pas exactement où je vais. J’aime ce blog, mais j’ai une vie à côté, le blog n’est pas mon métier. Je suis malheureusement assez occupée, mais je tâcherai de me montrer fidèle au poste, qu’il pleuve, vente, ou neige ! J’ai l’application overblog, et l’hébergeur présente la merveilleuse possibilité de programmer les publications. Pas trop de souci à se faire donc.

Dans quel état j’erre ?

Oui, je sais, qui suis-je, où vais-je, dans quelle étagère, c’est daté. Mais je n’ai pas pu résister (parce que oui, j’ai un sens de l’humour assez pourri).

Mon royaume, c’est Calamus. Vous connaissez, puisque vous êtes dessus en ce moment. Pour l’instant, j’ai différentes catégories, que vous pouvez voir dans le menu horizontal et sur le côté. Si vous voulez me contacter sans passer par un commentaire, songez au volet contact, vos messages arriveront directement dans ma boîte mail.

Je ne sévis pas que sur Calamus ! J’ai un compte Twitter à @jeanne_ulet, bien que je ne sois pas une grande assidue pour le moment.  Sur Facebook, je suis administratrice de la page Le calame et la plume avec White Bird, nous sommes dans la catégorie "écrivain". Là je suis plus régulière, et toujours ravie de recevoir de la visite !

Last but not least, je suis également présente sur fictionpress sous le pseudo J.G.U. Je n’y ai publié que La Fille aux oiseaux pour l’instant, mais je ne désespère pas d’y faire émerger d’autres de mes écrits un jour. J’ai la tête et l’ordi pleins d’histoires, mais pour l’instant il n’y a que La Fille aux oiseaux qui est montrable. Ça changera. Promis.

NB : Ceux qui sont arrivés ici à partir de Héros de Papier Froissé savent que j’ai déjà publié auparavant. J’avoue, je plaide coupable, je me traîne à vos pieds pour obtenir votre pardon. Oui, comme je l’ai dit un peu plus haut, Calamus n’est pas une nouveauté. J’ai un peu honte de mes premières fanfics, mais j’en ai écrit pendant au moins trois ans, donc la dernière est correcte.

La Fille aux oiseaux

La Fille aux oiseaux, c’est Diana Dwayne (si vous vous souvenez de vos cours de français, vous ne serez donc pas surpris si je parle d’une héroïne éponyme – ou presque. Rassurez-vous, ce n’est quand même pas Madame Bovary. Et je suis loin d’avoir le talent de Flaubert).

Un petit résumé pour partir sur le bon pied ? Pour faire simple, Diana Dwayne a dix-sept ans. Elle est issue de Toxteth, quartier pauvre de Liverpool, et a été élevée par sa mère. Grâce à une bourse, elle étudie la danse classique depuis six ans à l’Institut. Le directeur de cet établissement est Mikhaïl Vaclavitch Meldornov, célèbre danseur du Royal Ballet et connard de première. Enfin, c’est sa réputation. Manque de chance pour Diana, il est le bienfaiteur de l’association de son quartier, et refuse de la laisser quitter l’école tant qu’il ne la jugera pas prête. Et il est très difficile sur la question.

Je ne peux pas vous dire sur combien de temps les publications vont s’espacer, je n’en sais rien. Le roman est en cours de correction, alors ça dépend un peu de ça. Ensuite, je suis bien sûr prise par ma vie personnelle et par l’écriture du reste du blog. Alors pas de chapitre tous les jours bien sûr, mais au moins une fois par semaine. Si vous voulez être tenus au courant de la parution de nouveaux articles, vous pouvez vous abonner à Calamus, liker Le calame et la plume, ou me suivre sur Twitter. Ou les trois, à vous de choisir.

Je pense avoir dit tout ce que je pouvais dire maintenant…si vous avez des questions, des idées à soumettre, des critiques, n’hésitez pas à commenter ou à m’écrire !

Bien à vous,

Jeanne Ulet